Trilogues Facebook Twitter Instagram YouTube

nouvel album

Damien Groleau, pianiste, flûtiste, compositeur - Trilogues

album Trilogues

Damien Groleau, pianiste, flûtiste, compositeur - Album Trilogues

Trilogues (2019)

Trio avec le contrebassiste Sylvain Dubrez et le batteur Nicolas Grupp

Produit par Pawana Studios

01 - Nouveau Continent 7:13
02 - Demain 6:17
03 - Le Passage 4:30
04 - Trilogues 5:34
05 - Rendez Vous 5:19
06 - Andante, extrait de « Quatre Petites Pièces (Charles Koechlin) » 5:56
07 - Rigpa 7:13
08 - Overload 4:40
09 - Mon Île 6:42
10 - Besançon 8:08

Durée totale : 62 minutes

Enregistré au Studio les Bruères, Poitiers, mai 2018

Mixage : Damien Groleau
Mastering : Christophe Darlot, Little Big Music
Piano, compositions et arrangements : Damien Groleau
Contrebasse : Sylvain Dubrez
Batterie : Nicolas Grupp
Saxophone soprano et ténor (1, 9) : Kayou Roots
Preneur du son : Sébastien Tondo
Création graphique : Paola Quicili
Crédit photo pochette : Jérôme Dubois
Préparation du piano : Jean-Pierre Manceau
Crédits photos : Marielle Huneau
Label : L’Horizon violet
Production : Damien Groleau
Coproduction : Anne Meyer

Remerciements : Élise Kali, Élisabeth Groleau, Mireille Kali, Jean Christian Maas, François Couturier, Roger Fontanel, Tatianna Bourdeau, Gaëtan Leroux, Fayçal Sahli, Manu Paillardon, Franck Petrel, Philippe Müller, Basile...

À mon Père, Yannick

« Trilogues a pour moi plusieurs sens, c’est le dialogue permanent que nous avons en trio, et plus subtilement, c’est aussi la magie émanant de la rencontre d’un musicien et de son instrument, d’une mystérieuse matière créée de cette rencontre et qui nourrit en retour ce prisme prolifique. Et tout autre sens que vous voudrez bien lui donner !

Ces nouvelles compositions, après Jump, le premier album enregistré par Little Big Music, sont un pas de plus pour notre trio. J’aime l’idée d’écrire pour des musiciens que je connais, m’adapter et proposer de la musique sur mesure. J’aime aussi particulièrement chercher quelle mélodie, quel arrangement, quelle façon de jouer pourra être une pierre supplémentaire posée sur le monumental édifice du jazz actuel. Trouver de quelle manière dévoiler mon point de vue m’importe au plus haut point, plutôt que de chercher à inscrire ma musique dans un style ou une époque particulière, ainsi je peux me permettre d’être pleinement moi même, tout en étant imprégné de toute la musique qui me compose.

Je conclurai en citant Gustave Courbet : « Savoir pour pouvoir, telle fut ma pensée. Être à même de traduire les moeurs, les idées, l’aspect de mon époque, selon mon appréciation ; être non seulement un peintre mais encore un homme ; en un mot faire de l’art vivant, tel est mon but ». »

Damien Groleau